Interview #girlsforchange : Pauline François

Pauline est une professeure de yoga qui cumule plus de 500H de formations réalisées entre l’Inde et la France. Elle vous embarque dans son univers grâce à sa douceur, sa bienveillance et son ouverture d’esprit. Fidèle aux traditions indiennes, vous ressortez de ses cours libérés et apaisés. Ce qu’on aime chez elle c’est qu’elle ne s’arrête jamais. Elle considère le yoga comme un art de vivre, une boîte à outils puissante et un apprentissage permanent.

Peux-tu nous parler de ta rencontre avec le Yoga ?

Je découvre le Yoga en 2013 à Paris, au début de ma vie professionnelle. À ce moment, je suis déjà très active mais je ressens le besoin d’explorer une nouvelle activité, plus spirituelle, qui m’aiderait à déconnecter et à lâcher prise à un moment où mon activité professionnelle se fait plus dense. J’entends parler du Yoga, je décide de tester. j’explore ponctuellement cette pratique durant quelques années sans en découvrir immédiatement le potentiel. C’est en 2018, en Colombie, après avoir quitté Paris et mon travail, que je comprends ce que le Yoga a à m’offrir. 

Il y a une multitude de formations de Yoga, comment as-tu choisies les tiennes ?

Effectivement, il y a énormément de formations et il a été difficile pour moi de choisir ; je me sentais totalement novice, que ce soit dans ma pratique ou dans ma connaissance du Yoga, et donc un peu perdue face à la multitude d’offres mais souhaitant me rapprocher de l’aspect spirituel, philosophique et traditionnel de la pratique, j’oriente mes recherches en Inde, berceau du Yoga. C’est comme ça que je découvre un Ashram à Mysore dans lequel je pars réaliser ma première formation intensive de 200h. Par la suite, mes choix de formation se sont fait au gré des rencontres et des inspirations. 

Peux-tu nous raconter ton aventure en Inde ?

Mon aventure a clairement démarré avec ma première formation de Yoga à Mysore. Au fil de mes expériences et de mes rencontres, je  tombe amoureuse de l’Inde, de la culture, de l’alimentation, de la spiritualité, des indiens et de leur rapport aux autres. A tel point qu’après ma formation, je décide de rester sur place pour en découvrir plus. Je vadrouille à travers l’Inde du Sud, et vis des expériences magnifiques et transformatrices, que ce soit avec d’autres voyageurs,chez l’habitant, jusqu’au train qui m’offre parmi mes plus beaux souvenirs. Je m’y sens véritablement plus connectée à moi-même et à ce qui m’entoure. En 2020, je reprends la direction de l’Inde pour 2 mois et demi en vue de réaliser un Vipassana, 11 jours de méditation silencieuse, de me former à l’Ayurvéda, et de continuer mon exploration avec toujours ce besoin de trouver de nouvelles clés à appliquer à mon quotidien. À mon retour, j’ai eu envie de partager et de transmettre ce que ces expériences avaient pu m’apporter. Les traditions indiennes sont très inspirantes. 

Tu as plusieurs diplômes. Quel.le.s forme.s de Yoga pratiques-tu et enseignes-tu ?

J’enseigne le Yoga Vinyasa. De par ma première formation, ma pratique et mon enseignement du Yoga restent assez traditionnels ; un aspect qui me tient à cœur, j’aime planter quelques graines philosophiques dans mes cours lorsque cela s’y prête,  le AUM “OM”, mantra universel y a, par exemple, toute sa place. Je pratique également de l’Ashtanga*, du Bikram**, du Yin***, du Kundalini****, mais ma pratique varie évidemment selon les jours, parfois j’ai envie de douceur, parfois de fluidité, d’intensité. 

Que souhaites-tu transmettre à travers tes cours, à travers le yoga ?

Ce que je souhaite par-dessus tout, c’est aider les élèves à trouver une forme de libération, physique comme mentale. J’aime les accompagner à explorer fluidité, mouvement et ancrage en sécurité. Le yoga, c’est un art de vie et de vivre, un peu comme une boîte à outils dans laquelle chacun pourrait venir piocher ce dont il a besoin à un instant T, en y revenant lorsqu’il en ressent le besoin. Ce sont ces mêmes outils que l’on explore lors d’un cours.

Une posture préférée ? Pourquoi ?

Sirsasana est une posture inversée, sur la tête. J’ai commencé à la pratiquer dès mes débuts au yoga ; au-delà du challenge qu’elle représente, la perspective y est inversée et cela contribue indéniablement à changer la manière dont on voit les choses. Cette posture est extrêmement bénéfique pour le corps d’une part, mais également pour le mental ; elle challenge la peur de l’instabilité, du déséquilibre, la peur de tomber et nous offre l’opportunité de nous familiariser avec ces peurs ; un apprentissage clairement utile en dehors du tapis. Avec le temps, à force d’exploration, tu réalises que tu es capable de mieux maîtriser et gérer ce déséquilibre. L’avantage d’une posture inversée réside également dans la présence qu’elle requiert ; pour la réaliser, il est nécessaire d’être ici et maintenant, 100% présent, concentré, sur son tapis.

Pour finir, peux-tu me décrire en 3 mots ton quotidien de professeure de yoga ? 

Pratique – Apprentissage – Transmission

Pratique, car il m’est impossible de transmettre ce que je ne pratique ou n’explore pas préalablement.

Apprentissage, car je suis convaincue que l’apprentissage est permanent et infini. Le professeur est aussi et avant tout élève. En tout cas, c’est de cette façon que je conçois ma transmission. 

La transmission, car le yoga est synonyme de partage. J’ai entendu cette phrase en Inde qui m’a beaucoup marquée : “Nous sommes tous le professeur de quelqu’un d’autre. Car nous avons tous en nous quelque chose à partager, à transmettre qui permettra à l’autre de s’élever, de grandir”.

VENEZ RENCONTRER PAULINE AU MAKE SOME WAVES! #GIRLSFORCHANGE

LE 11 SEPTEMBRE AU JO&JOE HOSSEGOR !

📝 Clara Bruet @clarabruet
📷 Bastien Labelle et Thibault Mouty

* Yoga Ashtanga : L’ashtanga yoga est un yoga traditionnel. Il repose sur des techniques spécifiques de respiration synchronisées à un enchaînement de postures. Il s’agit d’un yoga postural dynamique. 

** Bikram yoga : Le Bikram Yoga est une forme de yoga contemporain caractérisée par des conditions de séances très spéciales : la température de la salle doit être à 40 degré et l’air doit être humidifié à 40%. Le Bikram yoga dérive de l’Hatha yoga, qui est une forme de yoga basée sur l’effort. Aussi appelé hot yoga, le Bikram yoga est un yoga contemporain qui propose 2 exercices de respiration, ainsi que 26 postures, aussi appelées « asanas ».

*** Yin yoga : Le yin yoga est un yoga doux mais profond qui utilise les postures classiques du yoga indien mais avec une approche différente : une approche de lâcher prise profond.

**** Kundalini yoga : Le Kundalini Yoga est un travail sur l’éveil de l’énergie intérieure appelée la « Kundalini ». Cette énergie siège dans la zone du ventre, des lombaires et des reins de notre corps. C’est aussi un ensemble de mouvements ou enchaînements de séries (kriya) avec des impératifs précis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *